Surmonter les bouchons, surmonter la noyade : les transports à Oulan-Bator !

Pour se déplacer à Oulan-Bator, capitale de la Mongolie, il est nécessaire de

  • supporter les bouchons,
  • et savoir nager !

Oui, ceci peut paraître paradoxal et pourtant ! Oulan-Bator, comme toutes les capitales subie en permanence des bouchons !

Peace Avenue à Oulan-Bator, devant le café d'Amsterdam. Le 31 juillet 2012 dans l'après-midi !

Peace Avenue à Oulan-Bator, devant le café d’Amsterdam. Le 31 juillet 2012 dans l’après-midi !

La voiture mongole doit aussi savoir nager ou du moins être assez solide pour traverser les routes inondées, nombreuses même sur les grandes avenues !

En terme de confort, après la voiture vient le bus, et là je vous dis bon courage pour le prendre ! Pourquoi ? Sur les bus, il y a plusieurs numéros indiqués, or seulement un de ces numéros correspond à la ligne voulue.

Quel numéro choisir pour les bus d'Oulan-Bator. Le 28 juillet 2012.

Quel numéro choisir pour les bus d’Oulan-Bator ? Le 28 juillet 2012.

J’ai  rarement pris le bus à cause de ce problème ! A mon arrivée à Oulan-Bator, j’ai travaillé dans un orphelinat un peu à la périphérie d’Oulan-Bator. Ma superviseure m’avait conseillé de prendre le bus. Deuxième retour solo : erreur fatal ! Le bus n’est pas le bon, il m’emmène je ne sais où, moment de panique, je descend ! Je tente de me retrouver sur mon plan, impossible, je demande mon chemin, mais les Mongols que je croise ne me comprennent pas ou je ne les comprends pas ! Il pleut, beaucoup ! Miracle, j’aperçois une femme occidentale, elle parle anglais ; malgré mon anglais niveau CP, elle arrive à  me comprendre ! Elle aussi veut retourner dans le centre ! On tente le taxi, mais rien, on a marché, marché, et miracle le blue sky nous est apparu ! Pour la petite histoire : mon carnet de vaccination n’a pas supporté la pluie, il a fini en morceaux ! Conclusion : les fois d’après, j’ai préféré emprunter mes pieds plutôt que le bus, le chemin était à la base simple : toujours tout droit, il y en avait pour une petite heure !

Mais comment achète-t-on un ticket de bus ? Et bien impossible de frauder : une gentille dame nous remarque à l’entrée et nous vend un ticket une fois installé confortablement dans le bus. Le ticket est à environ 500 turgiks c’est à dire 20 centimes !

L'achat du ticket de bus à Oulan-Bator. Le 28 juillet 2012.

L’achat du ticket de bus à Oulan-Bator. Le 28 juillet 2012.

Alors oui comme en France, j’ai préféré être piétonne. Mais comme en France, être piéton a ses petits inconvénients. Il faut être patient pour traverser, l’autorisation pour traverser est de très courte durée ! J’avais développé une technique de survie : toujours traverser en même temps qu’un groupe de Mongols : si eux traversaient, c’est que le danger devait être limité !

Puis, il faut savoir nager ou à défaut être équipé de brassards !

Une aide généreuse apportée aux piétons à Oulan-Bator. Le 14 juillet 2012.

Une aide généreuse apportée aux piétons à Oulan-Bator. Le 14 juillet 2012.

Et un petit plus :

http://soizicenvoyage.wordpress.com/.

Le blog de TOUTES mes photos de voyage : de Madrid à Oulan-Bator en passant par Dakar et …

Soizic MORIN.

Publicités

Une réflexion sur “Surmonter les bouchons, surmonter la noyade : les transports à Oulan-Bator !

  1. vraiment super l’article 🙂 quelle aventure que tu dois vivre et a vécu déjà 🙂 Have fun 😀 Basile (ton cousin!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s